Architecte paysagiste à Genève ou jardinier paysagiste

Architecte paysagiste à Genève ou jardinier paysagiste : à qui faire appel pour ses travaux d’aménagement extérieur ?

Étudier un paysage pour la réalisation d’un projet d’aménagement extérieur nécessite l’intervention d’un professionnel qualifié. Mais à Genève, pour ces types de travaux, beaucoup de personnes hésitent face à la nature du professionnel qui doit intervenir. Faut-il appeler un architecte paysagiste à Genève ou faire recours à un jardinier paysagiste ? Naturellement, la réponse ne semble pas évidente. Avant de pouvoir faire un choix judicieux, il est essentiel de connaitre les points de divergences de ces deux métiers relatifs au paysage.

Architecte paysagiste : un professionnel de l’étude du paysage

Le métier d’architecte paysagiste à Genève n’est pas facile à cerner. C’est d’ailleurs ce qui en fait en métier peu répandu et peu connu des masses. La plupart du temps, les architectes paysagistes  sont désignés simplement par le terme « paysagistes » en raison de la protection du terme « architecte » par l’ordre des architectes. En réalité, pour être architecte paysagiste à Genève, il faut nécessairement être interdisciplinaire et posséder des qualités assez complexes. Cependant, plusieurs entreprises d’architectes paysagistes de renom comme Loïc Maréchal ont pu se faire une place dans la société.

L’architecte paysagiste intervient le plus souvent dans deux disciplines principales : l’environnement et l’architecture. Plus clairement, il a pour mission de contribuer à la planification et à l’aménagement d’un paysage urbain ou rural. L’architecte paysagiste à Genève est beaucoup plus contacté dans le cadre des travaux d’urbanisme. Ainsi, il ne doit en aucun cas rester attaché uniquement à l’esthétique et à la poésie. Ses connaissances dans les domaines de la biologie végétale, du paysage, de la culture et des sciences sociales doivent être mises en avant dans l’exécution de ses projets. Il en est de même pour ses compétences dans les domaines de la communication, des techniques de gestion, de la science de la vie et des normes juridiques. En gros, un architecte paysagiste comme Loïc Maréchal a pour travail la conception des plans d’un projet à partir de ses études de terrassement et de l’architecture du milieu. Ceci, pour que les matériaux à utiliser pour la réalisation du projet se fondent dans l’environnement.

 

Jardinier paysagiste : un artisan plus proche du terrain

Un jardinier paysagiste est un homme de terrain, ce qui n’est pas obligatoirement le cas d’un architecte paysagiste à Genève. C’est un artisan qui doit posséder une grande résistance physique et qui doit être en mesure de toucher à tout. Le métier de jardinier paysagiste est donc un métier de chantier réservé surtout à des personnes disposant d’une habileté manuelle, d’un sens de l’initiative et d’un sens de l’observation. Le jardinier paysagiste doit également avoir un minimum de sens artistique. Son travail consiste principalement à préparer les sols, à installer et entretenir continuellement les fleurs, les pelouses, les arbustes et les arbres d’un espace extérieur. Par ailleurs, un bon jardinier paysagiste doit aussi avoir la maitrise de l’élagage. Il a aussi l’obligation de savoir construire des réseaux d’irrigation, des murets, des terrassements, des dallages et autres. Il est donc évident que le perfectionnement d’un jardinier paysagiste se fait plus sur le terrain que durant sa formation. Toutefois, l’architecte paysagiste à Genève et le jardinier paysagiste sont tous deux des professionnels très sollicités aujourd’hui.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.