fusion entreprise

Que devez-vous savoir avant de fusionner avec une autre entreprise ?

Une fusion peut sauver votre entreprise. Mais attention, cela peut aussi avoir l’effet inverse. Aussi, vous devez faire attention avant de procéder à quelques démarches que ce soient. Alors, voici un retour sur les bons à savoir avant de fusionner avec une autre entreprise.

L’état financier de l’autre entreprise

Pour commencer, demander à votre expert en comptabilité Ixelles de faire une analyse de l’état financier de l’autre entreprise. Sa comptabilité peut vous apprendre long sur une société. Et il ne s’agit pas seulement de faire une évaluation de son état actuel. Il faudra en passer par là afin de connaitre la solidité de cette société, les difficultés par lesquelles elle est passée, la qualité de sa gestion au cours de ces dernières années.

C’est totalement votre droit de demander ce genre d’évaluation pour prendre la bonne décision. L’objectif n’est pas de vous mettre en faillite, mais justement de donner plus de vigueur et de force à votre enseigne.

La position de l’autre société sur le marché

Par ailleurs, pour ne pas entacher votre réputation de la mauvaise manière, il convient aussi de vérifier la position de la société sur le marché. On parle notamment de sa visibilité et de sa renommée.

Après la fusion, bien évidemment, les clients vont aussi vous voir à travers les anciennes frasques de l’entreprise avec laquelle vous allez fusionner. Aussi, il ne faut pas que vous y perdiez. Analyser bien les avantages et les inconvénients de votre décision. Les experts comme l’expert-comptable pourront vous aider en ce sens.

Par ailleurs, si vous décidez de sauter le pas, pensez à faire une bonne communication qui annonce justement ce changement.  Cela permettra de rassurer vos clients et d’officialiser. Bien évidemment, il serait absurde de fusionner avec une société qui ne prône pas les mêmes valeurs que vous ou qui ne s’adressent pas aux mêmes publics cibles, voire ne proposent pas de prestation en rapport avec les vôtres.

Les conditions de fusion

Bien évidemment, les conditions de fusion varient d’un cas à un autre. Cette démarche peut impacter sur la manière de gérer votre enseigne, les prestations proposées, le nom de l’entreprise, etc. Pour ne pas en sortir perdant, demandez à votre expert en comptabilité Ixelles de bien analyser les contrats de fusion avant de les signer.

En Belgique, les fusions d’entreprise ne manquent pas. Quoi qu’il en soit, ce n’est pas une raison pour suivre bêtement la tendance. Généralement, si votre entreprise est moins importante l’autre, vous allez simplement être absorbé par cette dernière. C’est-à-dire que votre enseigne va disparaitre et se fondre avec celle de l’autre société.

Les démarches juridiques et administratives que cela impose

Une fusion nécessite bien plus qu’une simple communication tape à l’œil. Outre vos clients, les autorités doivent aussi être informées de ce grand changement dans votre vie professionnelle. Il y a, pour ce faire, quelques démarches juridiques et administratives de rigueur.

En effet, vous devez notamment annoncer au RCS de la fusion des deux entreprises. Mais c’est une démarche que vous devez faire à deux avec l’autre société qui va désormais faire partie de votre corporation. Le but étant d’avoir une carte d’identité à jour et complète de votre société, mais aussi d’éviter les doubles participations sociales à cause de l’existence de deux versions de votre société.

Il faudra également se lancer dans des procédures réglementaires pour annoncer la nouvelle à vos collaborateurs, à vos investisseurs, etc…  Et si la fusion implique notamment un changement de siège, ce qui n’est pas toujours le cas, il faudra faire les démarches pour annuler ou changer les documents officiels, les contrats d’abonnement en tout genre, etc.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *